L’E réputation d’une franchise : 7 erreurs à éviter !

Avec l’arrivée d’internet, de nouvelles entreprises entrent sur la scène du numérique. Ces dernières misent sur de nouveaux produits/services répondant ainsi à une problématique posée par les utilisateurs. Parmi ces entreprises, certaines font le choix d’ouvrir des franchises. Ces franchises obéissent aux lignes directrices de l’entreprise et se doivent ainsi de respecter son fonctionnement. En plus de tout cela, une franchise se doit d’avoir une bonne réputation en ligne si elle ne veut pas faire du tort à l’entreprise mère.
En effet, une bonne réputation en ligne, couplée par d’autres facteurs sont des outils à ne pas négliger afin de s’assurer d’une bonne visibilité en ligne.
Mais attention : les consommateurs sont rois et peuvent évaluer la réputation de la franchise en quelques clics et décider de mettre sa e réputation à rude épreuve ou non. Dans cet article, nous vous expliquons quelles sont les 7 erreurs à éviter pour s’assurer d’une bonne réputation en ligne quand on est une franchise.

E réputation et franchise : attention !

Première erreur : ne pas avoir de site web

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont construit leur savoir-faire par le simple “bouche à oreille”. Cela est une bonne chose car c’est là le signe d’une clientèle fidèle. Mais en 2020, cette méthode de prospect et de fidélisation devra être également associée à une présence en ligne au moyen d’un site internet. Prenez l’exemple de votre boulangerie (franchisée, toujours) ; pensez-vous qu’elle ait un site internet bien à elle ? Dans la majorité des cas, non. N’oubliez pas que 45 % des petites entreprises n’ont pas de site Web. (Statistiques TPE et site Web : Entrepreneur).
Alors misez sur le Web ! En effet, il n’y a rien de mieux que d’accroître la visibilité à travers un site dédié.

Seconde erreur : ne pas avoir de sites dit “responsive”

Avec la prolifération des appareils numériques, il est devenu essentiel d’adapter votre site Web à tous les formats disponibles, y compris les smartphones, tablettes, ordinateurs portables et fixes.
En permettant à tous les visiteurs de visiter votre site Web depuis un smartphone, vous serez plus susceptibles d’être vu ! N’oubliez pas que 53 % de l’utilisation d’Internet se fait sur mobile. (Utilisation mobile d’Internet : Zenith Media)

Troisième erreur : Ne pas donner la priorité à votre référencement

Un site Web peut atteindre le sommet de la première page de Google s’il s’en donne les moyens. N’oubliez pas que 75 % des internautes ne dépasseront jamais la première page de Google (site : Vendasta).
Vous ne savez pas comment faire ? Confiez votre entreprise franchisée à des experts du référencement naturel (SEO). Ces derniers se chargeront, au moyens de leurs expertises, de vous hisser dans les premières positions sur les moteurs de recherche !

Quatrième erreur : Ne pas vous fier aux commentaires des clients.

Erreur que beaucoup de franchises font. C’est vrai ; les mots et commentaires positifs de tiers ou de clients qui utilisent vraiment votre service ou achètent votre produit constituent une publicité de qualité ! Ne les négligez pas et mettez les en avant !
Les consommateurs se méfient de plus en plus de la réputation en ligne des entreprises. Ils demandent une garantie avant de passer à l’achat. Rassurez les donc en proposant un service de qualité et en demandant aux clients satisfaits de laisser un commentaire positif sur votre site web ou votre fiche Google My Business !

L’info à retenir : Neuf consommateurs sur dix lisent les commentaires des clients avant d’acheter (IFOP).

Cinquième erreur : Faites confiance à Google uniquement pour recueillir des commentaires.

Bien qu’il soit le premier moteur de recherche à être utilisé en France, Google n’a pas d’étapes pour vérifier la véracité des avis clients.
En tant que gestionnaire de franchise, si un concurrent malveillant ou un internaute est forcé d’écrire un faux avis, la réputation en ligne de l’entreprise risque de se détériorer. En outre, ces commentaires négatifs ou faux avis google se propagent sans aucune vérification de la part du moteur de recherche.

N’oubliez pas que Français préfèrent des avis fiables certifiés par des tiers sur le site Web de la marque (87 %) (Praxidia)

Sixième erreur : laisser le commentaire de votre client sans réponse

Saviez-vous que 70 % des plaintes sont des détails simples qui peuvent être réglés rapidement ? Pour plus de transparence avec vos clients, répondez à leurs commentaires.

Souvenez-vous en : La fidélité coûte jusqu’à cinq fois moins cher que tenter de séduire un nouveau prospect (JDN).

Septième erreur : Ne pas échanger avec les clients

Enfin, l’intégration de la satisfaction de la clientèle en soumettant des sondages et en recueillant des réponses est la meilleure façon de connaître l’opinion que les gens ont de votre franchise. Grâce à ce procédé, la confiance qui lit la franchise et le client sera renforcée.
N’oubliez pas que 33 % des consommateurs mécontents disent avoir tendance à raconter leurs mauvaises expériences avec la marque/entreprise/franchise  (comparativement à 20 % des clients satisfaits) (Ipsos et Area Consulting)